top of page
  • Photo du rédacteurNoël Simons

Comment gérer la douleur lors de soins à domicile ?

La gestion de la douleur s’inscrit aussi dans la mission des soins à domicile. Les propositions thérapeutiques sont larges et peuvent être médicamenteuses ou non. Tour d’horizon avec Noël Simons, infirmier à domicile.

soins palliatifs à domicile

L’évaluation de la douleur dans les soins à domicile

Dans les soins à domicile, la douleur peut apparaitre à la suite d’une opération, lors du changement d’un pansement ou en cas de douleurs chroniques par exemple. L’infirmier ou l’infirmière qui se rend à domicile est formé pour prendre en charge cette douleur et la soulager. Les douleurs chroniques peuvent être traitées avec la prise d’antalgiques. Ceux-ci soignent les douleurs de fond et sont prescrits par le médecin traitant. Mais qu’en est-il des douleurs procédurales brèves et aiguës qui surgissent durant le soin ? Calmer le patient, détourner son attention ou mettre de la musique sont des parades qui marchent un temps. Une prise en charge de la douleur dans son ensemble est alors indispensable et inclut le patient, sa famille, les aidants à domicile et le médecin traitant.


De nombreux patients (surtout âgés) n’osent pas se plaindre de la douleur de peur d’être envoyés à l’hôpital ou en maison de repos. La prise en charge de la douleur dans les soins à domicile est complexe et peut mettre le soignant face à un sentiment d’échec et d’impuissance.



Outils d’évaluation et prise en charge de la douleur

Pour bien prendre en charge la douleur, il faut tout d’abord être en mesure de l’évaluer. Différents outils sont disponibles comme l’échelle numérique (EN) qui va de 0 à 10 et que nous connaissons tous. Le patient évalue son niveau de douleur au moment présent grâce à des chiffres qui vont de 0 (pas de douleur) à 10 (douleur maximale imaginable). L’échelle visuelle analogique (EVA) fonctionne sur le même principe. Le patient déplace un curseur pour indiquer son niveau de douleur ou utilise des émoticônes. L’échelle verbale simple (EVS) est utilisée pour qualifier la douleur selon 4 niveaux avec des mots simples. Pas de douleur, douleur faible, douleur modérée ou douleur intense.


Une fois que la douleur est évaluée, des traitements et suivis peuvent être mis en place. Les patients douloureux ont tendance à moins sortir et à avoir moins de vie sociale ce qui entraine un repli sur soi. La gestion de la douleur est donc importante sur le plan médical, mais aussi d’un point de vue social.


La prise en charge de la douleur dans les soins à domicile ne se résume pas simplement à une question d’ordre médicale, mais s’étend à l’ensemble du bien-être du patient. C’est un défi complexe, nécessitant une évaluation précise et des approches globales pour soulager la douleur, rétablir la qualité de vie et prévenir l’isolement social. Les infirmiers et infirmières à domicile jouent un rôle essentiel dans cette démarche, tout comme les proches et le médecin traitant.


Pour des soins à domicile de qualité à Pepinster, Fléron et Trooz, contactez Noël Simons !

15 vues0 commentaire

Comments


bottom of page